Idele : Les résultats du Contrôle Laitier 2014 sont parus

Les résultats du Contrôle Laitier 2014 sont désormais disponibles. Edité chaque année par l’Institut de l’Élevage, en collaboration avec France Conseil Élevage (FCEL) et le Comité National Brebis Laitière (CNBL), ce compte-rendu présente les résultats des élevages bovins, ovins et caprins adhérents. Y figurent des analyses nationales et par département.

Bovins : plus de vaches et plus de lait

Le nombre global d’élevages actifs au Contrôle Laitier Officiel est de 44 133 en 2014. 2 572 024 lactations sont qualifiées en 2014. Ce chiffre est de nouveau en progression de 2,5 % par rapport à 2013. Après la baisse constatée en 2013, la production laitière brute progresse de nouveau de 66 kg pour atteindre 8 481 kg par vache en 340 jours de lactation (- 2 jours).  En parallèle, le taux Butyreux (TB) baisse de 0,3 g à 39,3 g/kg et le taux et protéique (TP) augmente légèrement à 32,3 g/kg (+ 0,1 g).

Fait marquant de l’année : le pourcentage d’élevages avec plus de 60 lactations Qualifiées progresse fortement (36,2 % en 2014, contre 30,8 % en 2013) et représente désormais 55,8 % des lactations Qualifiées. A elles seules, les 3 principales races nationales (Prim’Holstein, Montbéliarde et Normande) représentent 92,5 % du total des lactations qualifiées (soit -0,3 % par rapport à 2013). La situation cellulaire se dégrade en 2014 : la proportion de lactations qui présentent au moins 2 contrôles avec une numération cellulaire supérieure à 800 000 cellules augmente (+0,4 %). A l’inverse, la part des lactations avec l’ensemble des contrôles inférieurs à 300 000 cellules est en recul (-0,3 %).

Caprins : la baisse des effectifs continue

Très marquée en 2013, la baisse des effectifs et du nombre de troupeaux se poursuit en 2014 : – 2,8 % de lactations qualifiées et – 5,1 % d’élevages. La production laitière brute moyenne se stabilise quant à elle à 910 kg (+ 3 kg), obtenus en 299 jours de lactation (- 1 jour). Le TB et le TP suivent des tendances inverses : progression du TP de 0,1 g (32,7 g/kg en 2014) et baisse de du TB de 0,2 g (36,7 g/kg). Les races Alpine et Saanen représentent désormais 97,1% du total des lactations qualifiées (+ 0,3 % par rapport à 2013). L’augmentation de la taille des troupeaux est sensible en 2014 : la proportion de troupeaux avec plus de 250 lactations qualifiées représente 23,2 % du total (22,0% en 2013) et 51,0 % des lactations qualifiées (49,0 % en 2013).

Ovins : stabilité des effectifs, légère hausse de la production

Avec un nombre d’élevages identique à l’an passé, les effectifs de brebis présentes à la mise-bas augmentent de 0,2 % en 2014. Le nombre de brebis avec calcul de lactation est stable sur la même période (259 791 brebis). La hausse de la productivité est surtout sensible au niveau des races Pyrénéennes (Basco-Béarnaise, Manech Tête Rousse et Manech Tête Noire) qui gagnent une dizaine de litres en 2014.

Pour plus de détail : brochure « Résultats de Contrôle Laitier 2014 » sur http://idele.fr/recherche/publication/idelesolr/recommends/resultats-etudes-documents-techniques.html

Mots clés
Voir plus

Articles liés