Résultats 2014 du Groupe Terrena

LOGO-TERRENAAncenis, le 9 avril – Hubert Garaud, président de Terrena et Maxime Vandoni, directeur général de Terrena ont présenté à la presse les résultats 2014 du groupe.

Forte progression des résultats tirés par le redressement du pôle produits carnés

Le chiffre d’affaires combiné du groupe Terrena pour l’exercice 2014 s’est établi à 4,7 milliards d’euros, en progression de +0,3% par rapport à l’exercice précédent grâce à l’intégration d’Ackerman, de Bretaudeau et, pour les trois derniers mois de l’année, de Val Nantais. Du fait de la baisse des prix des principales matières premières agricoles la variation à périmètre constant, a été de -75,6 millions d’euros.

L’Excédent Brut d’Exploitation progresse de +30,1% à 119,4 millions d’euros. Cette progression s’explique notamment par le redressement de la marge brute du pôle produits carnés de +34 millions d’euros, Le redressement du pôle produits carnés était un des principaux objectifs de l’exercice 2014 et les performances enregistrées ont été sensiblement supérieures aux objectifs. 170 millions d’euros  seront investis au cours des trois prochaines années dans ce pôle. L’accord de partenariat signé en 2014 avec Dawn Meats pour Elivia s’inscrit dans cette logique en lui ouvrant l’accès aux marchés internationaux.

Le résultat opérationnel de Terrena s’inscrit à 35 millions d’euros, en hausse de 21,6 millions d’euros.  

Le résultat net, à 22,1 millions d’euros, progresse de +32,6%.

Renforcement de la structure financière

La capacité d’autofinancement du groupe s’établit à 111 millions d’euros en progression de +36,2% par rapport à l’exercice précédent.

Les capitaux propres part du groupe s’élèvent à 582 millions d’euros en progression de +5,0%. Les fonds propres du groupe Terrena, incluant les capitaux propres et les intérêts des minoritaires s’élèvent donc pour l’année 2014 à 610 millions d’euros.

Le ratio d’autonomie financière est de 72 %, garantissant l’indépendance du groupe et sa capacité à conduire des opérations de croissance externe.

Distribution aux Adhérents

Le conseil d’administration de Terrena soumettra au vote de l’assemblée générale du 27 mai 2015 la distribution aux adhérents de la coopérative, pour un montant de 3,9 millions d’euros.

Montée en puissance de la Nouvelle Agriculture

La stratégie La Nouvelle Agriculture lancée par Terrena en 2008 connait un succès croissant parmi les adhérents de la coopérative, auprès des industriels de l’agroalimentaire et auprès de la distribution.

Un succès tiré par la demande croissante des consommateurs

Fondée sur une demande croissante des consommateurs pour plus de transparence, La Nouvelle Agriculture propose un modèle de production agricole innovant et transparent, garantissant l’origine et la qualité des produits dont l’agriculteur est le garant, en visant le meilleur rapport qualité / prix.

Il s’agit in fine de rétablir un lien le plus direct possible entre celui qui produit et celui qui consomme.

La Nouvelle Agriculture est une offre globale qui s’adresse à l’ensemble de la chaîne, de l’agriculteur au consommateur.

Au niveau des agriculteurs, Terrena a investi depuis 2008 plus de 20 millions d’euros pour développer des solutions innovantes leur permettant d’améliorer la traçabilité, la qualité et le rapport qualité prix de leur production.

Trois projets majeurs lancés en 2014

Cela s’est traduit en 2014 par l’aboutissement de trois projets majeurs qui rencontrent déjà un succès immédiat  auprès des consommateurs :

  • Porc La Nouvelle Agriculture avec Système U. Depuis le 4 mars 2014, les consommateurs ont pu retrouver 25 références  de Porc U La Nouvelle Agriculture (10 en découpe, 15 en saucisserie). Ainsi, ce sont au total 35 200 porcs charcutiers qui ont été valorisés dans le cadre de cette filière en 2014, soit 840 tonnes commercialisées de mars à décembre 2014. Pour 2015, Terrena en prévoit près de 2000 tonnes, soit 52 000 porcs (l’équivalent de 1 000 porcs par semaine).
  • Lapin La Nouvelle Agriculture avec Système U. Grâce au succès du Porc U La Nouvelle Agriculture, Système U et Terrena ont décidé de renouveler la démarche, le 5 janvier dernier, sur la filière lapin. Son déploiement se fera en deux étapes : en 2015, les deux références seront disponibles sur les régions Ouest et Nord-Ouest, puis la filière sera étendue aux régions Est et Sud dès janvier 2016. Le volume prévisionnel pour 2015 est d’environ 200 tonnes soit 156 000 lapins par an avec un objectif de doubler les chiffres à l’horizon 2016 soit 380 000 lapins par an.
  • Farine La Nouvelle Agriculture. Depuis le début d’année 2015, une cinquantaine d’artisans-boulangers ont intégré dans leur recette l’une des 4 farines La Nouvelle Agriculture issue du blé produit par 115 agriculteurs des Pays de la Loire.

50% de l’activité de Terrena issue de La Nouvelle Agriculture à horizon 10 ans

À 10 ans l’objectif de Terrena est que plus de 50% de son activité soit issue de La Nouvelle Agriculture.

Pour y parvenir, le groupe accélérera le développement des solutions La Nouvelle Agriculture pour les agriculteurs et développera progressivement pour ses filières des offres consommateurs estampillées La Nouvelle Agriculture.

Un projet fédérateur ouvert à tous les acteurs économiques de la région
La Nouvelle Agriculture est aussi un projet fédérateur et attractif, capable de valoriser par l’innovation l’ensemble des productions du Grand-Ouest, et ouvert à tous les acteurs économiques de la région. Deux rapprochements ont déjà été initié en 2014 sur la base de ce projet.

  1. Val Nantais : Approuvée à 98% en mai 2014 par les deux conseils d’administration, cette fusion permet de développer des produits La Nouvelle Agriculture sur l’ensemble de la table alimentaire et de disposer des moyens nécessaires pour proposer aux clients une gamme complète de produits innovants sur un marché en pleine mutation.
  2. CAM : Le 8 septembre, le conseil d’administration de la Coopérative des Agriculteurs de la Mayenne (CAM) a décidé d’adhérer au 1er janvier 2015 pour son activité bovine, aux côtés de Terrena, à l’Union de coopératives Ter’elevage. Les conseils d’administration de la CAM et de Terrena ont également décidé d’engager un processus de rapprochement plus global de leurs activités. Ce projet sera soumis à l’approbation de leurs adhérents respectifs au mois de mai 2015. Il répond à la nécessité de mettre en commun les moyens, notamment de recherche et développement au service de l’innovation et de la compétitivité des exploitations agricoles.

Consolider le leadership de Terrena en matière d’innovation agricole et accroitre sa visibilité à l’international

2015 sera marquée par deux grands événements qui vont permettre à Terrena de consolider son leadership en matière d’innovation agricole.

Les Terrenales, les 28 et 29 mai 2015, à Saint Martin du Fouilloux (49)

Terrena organise les 28 et 29 mai 2015, à Saint Martin du Fouilloux, près d’Angers (49), la deuxième édition des Terrenales. Elle rassemblera plus de 10 000 professionnels du monde agricole (dont 8 000 agriculteurs). 110 innovations et solutions basées sur l’Agriculture Écologiquement Intensive, pour aujourd’hui et pour demain, y seront présentées sur près de 8 hectares. L’édition 2015 conçue avec de nombreux partenaires, mettra l’accent sur la nécessité de changer « ensemble » par l’innovation, d’identifier les leviers de changements positifs partout où ils se trouvent : agriculteurs, professionnels de l’agriculture et des instituts techniques, biologistes, agronomes, chercheurs, vétérinaires, spécialistes de la biodiversité…

L’Exposition universelle de Milan, du 18 septembre au 2 octobre 2015.

L’Exposition universelle de Milan réunira pendant 6 mois plus de 20 millions de visiteurs issus de 145 pays autour du thème «Nourrir la planète, énergie pour la vie». Terrena sera présent au Pavillon France du 18 septembre au 2 octobre 2015 en présentant la contribution de La Nouvelle Agriculture à la réduction des gaz à effet de serre grâce à AgriCO2. Cette innovation majeure de Terrena a été retenue par le Pavillon France pour illustrer les initiatives agricoles françaises, A ce jour, 800 agriculteurs sont engagés dans AgriCO2 pour une économie totale de 8 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent de 50 millions de kilomètres parcourus en voiture.

Commentaires du président et du directeur.
Commentant cet exercice, Hubert Garaud, président de Terrena, a déclaré « Toutes les évolutions que nous constatons aujourd’hui démontrent qu’en nous lançant en 2008 dans ce projet de Nouvelle Agriculture, nous avons su prendre un temps d’avance. Forte de ces premiers succès, Terrena a l’ambition de créer maintenant une véritable dynamique autour de ce projet, tournée vers l’économie de demain, et profondément ancrée dans les valeurs du monde coopératif agricole que nous défendons ». Maxime Vandoni, directeur général de Terrena, a ajouté « Dans un marché de plus en plus compétitif, le projet Nouvelle Agriculture offre de réelles perspectives économiques pour la coopérative et pour tous nos adhérents. Il crée une véritable dynamique qu’il faut que nous sachions utiliser pour faire évoluer notre modèle économique comme nous l’avons fait cette année avec le pôle produits carnés et dégager les marges de manœuvre financières qui nous permettront de l’accompagner. C’est en bonne voie ».

 

 

Mots clés
Voir plus

Articles liés