Valorial Cap 2025 : Nouvelle décennie stratégique pour Valorial et les IAA françaises

Alimentation Personnalisée… Digitalisée… Mondialisée…

A l’heure où VALORIAL fête ses 10 ans, le Pôle de Compétitivité capitalise sur ces résultats signifiants pour mieux se projeter sur l’alimentation de demain, champ de réflexion stratégique au profit des IAA françaises !

Si la nutrition se définit comme étant la science qui analyse les rapports entre la nourriture et la santé, l’alimentation humaine, sujet beaucoup plus large, est à l’origine d’importants investissements culturels qui prennent la forme de nouvelles pratiques culinaires et habitudes de consommation, de gastronomies variées… Autant de phénomènes ayant beaucoup évolués avec les époques, les cultures, les modes mais aussi, mondialisation oblige, avec les échanges avec d’autres régions du monde.

De plus, pour des raisons de santé publique, sur le plan de la sécurité alimentaire et de l’hygiène, ou de la prévention, l’alimentation humaine est source d’un important corpus de guides de bonnes pratiques et de réglementations nationales ou supranationales.

« Entre ces contraintes auxquelles elles sont tenues et un marché français encore atone, la nécessité de positionner des offres alimentaires innovantes en écho à l’émergence de nouveaux modes de consommation est aujourd’hui primordiale pour les entreprises », insiste aujourd’hui VALORIAL.

Le 1er Pôle de Compétitivité Agroalimentaire* de l’hexagone se projette ainsi sur « l’alimentation de demain », articulée autour de trois thématiques fortes, avec pour objectif d’encourager les IAA et leur écosystème à bénéficier de cette dynamique :

Alimentation personnalisée

Chaque individu est unique. Ce qui est bon pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre… L’alimentation personnalisée vise à proposer à chacun d’entre nous une « réponse à la carte.
Pour les seniors, afin de pouvoir proposer à chaque senior une alimentation qui tient compte de ses besoins, Pour les sportifs, la grande dépense énergétique demande de bien équilibrer l’apport en glucides, en protéines et en lipides.

L’hyper-segmentation, soit une stratégie marketing, qui vise à réaliser des produits sur- mesure, se remarque de plus en plus dans les rayons des supermarchés. Il s’agit bien pour les acteurs du secteur de réelles opportunités de relais de croissance.

Alimentation digitalisée

Usine 4.0, marketing digital… Il est temps de passer à la transformation numérique. On est ici au croisement des filières avec déjà de nombreux outils (Big Data, ERP, CRM…) mis en place dans les usines, destinés tout à la fois à aider au pilotage de leur outil de production mais aussi de la relation avec leurs clients.
Reste à présent à faire mieux communiquer ensemble ces outils.
De la même façon les IAA doivent se saisir des réseaux sociaux, véritable mines d’informations et de retours en temps réel sur leurs produits…

Alimentation mondialisée

Face à une consommation morose en France et en Europe, les relais de croissance se trouvent hors Europe, au Moyen-Orient, en Asie ou même en Afrique. Les grands groupes de l’agroalimentaire français ne s’y sont d’ailleurs pas trompés. Mais les PME peuvent aussi s’y distinguer dès lors qu’elles sont bien accompagnées dans l’exploration de ces nouveaux marchés étrangers, qu’il s’agisse d’y proposer leurs gammes existantes de produits et/ou de s’inspirer des habitudes locales en matière d’alimentation.

« Traités par des entreprises du secteur agroalimentaire, de l’emballage, des équipementiers, des centres de recherche ou de transfert de technologie et des organismes de formation, tous ces enjeux se doivent de passer par des projets de R&D collaboratifs et innovants, identifiés, montés et accompagnés par VALORIAL.

Objectif final : permettre à la filière et à ses entreprises de se repositionner vers des projets porteurs de valeur ajoutée, d’emplois et de développement pérenne. »

*Pôle de compétitivité agroalimentaire lancé en Bretagne en 2006 et déployé aujourd’hui sur les régions voisines des Pays-de-la-Loire et de la Basse-Normandie, Valorial a pour mission d’identifier, de monter et d’accompagner des projets de R&D collaboratifs et innovants. Ils sont menés en coopération par des entreprises du secteur agroalimentaire, de l’emballage, des équipementiers, des centres de recherche ou de transfert de technologie et des organismes de formation.

> 280 adhérents (dont 2/3 d’industriels)
> 318 projets d’innovation labellisés par le pôle depuis sa création en 2006, pour un montant de 506 millions d’€ investis en R&D
> 202 projets « Industriels »
> 103 projets « Recherche » (102 projets ANR + 1 projet Européen)
> 10 projets « Structurants »
> 3 projets de « Formations innovantes »

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11Page suivante
Mots clés
Voir plus