FCO et Concours National Limousin, l’incompatibilité

Comme chaque année, le Concours National Limousin devait être le rendez-vous majeur de la filière Limousine. Cerise sur le gâteau, il était programmé dans le cadre du Sommet de l’Elevage à Cournon qui est, pour les races à viande, le salon de référence dans la mesure où il se situe en plein cœur du bassin allaitant. Un bassin allaitant qui subit de plein fouet la FCO qui impacte en premier lieu les éleveurs mais également l’ensemble de la filière.

Le Sommet de l’Elevage et le National Limousin, victimes collatérales de la FCO

Les fortes contraintes sanitaires qui s’imposent cette année tant à l’organisation du Sommet qu’à de très nombreux éleveurs du Massif central, amènent les organisateurs à renoncer aux concours et présentations en races bovines pour cette édition 2015.
En effet, le positionnement de Cournon en périmètre interdit réduit de façon drastique la zone de recrutement, ce qui ne permet pas d’avoir, en bovins, les concours et présentations qui font du Sommet de l’Elevage un rendez-vous de prestige au plan national et international. Pour le National Limousin, seuls 43 animaux auraient été en capacité de faire le déplacement sur les 386 prévus initialement…

Il y a eu un précédent en terme d’annulation de National Limousin (on parlait alors de Concours Spécial) : c’était en 1976 pour cause de sècheresse.

Solidarité et mobilisation

A l’heure où l’élevage du Massif, déjà fragilisé par un contexte difficile (prix de la viande, sécheresse et charges), est très durement touché par ce nouvel épisode sanitaire, tous les organismes œuvrant aux côtés des éleveurs restent solidaires et de continuent à avancer pour proposer des perspectives. La présence au Concours National est un investissement pour chaque éleveur tant en terme de temps que d’argent. Rien ne pourra donc remplacer l’annulation de ce concours.
Toutefois, tous les organismes du Pôle de Lanaud restent plus que jamais mobilisés afin de proposer une vitrine la plus belle qui soit pour mettre en avant la Limousine et le travail de ses éleveurs qui seront donc privés de Sommet. Gageons que les petites graines qui seront semées augurent de récoltes de qualité sitôt la situation stabilisée.

Un salon fragilisé mais d’envergure quand même où les organismes se doivent d’être présents

Des délégations étrangères confirmées

En effet, si les animaux (et les bovins en particulier) sont un pôle d’attraction majeur de la manifestation, l’édition 2015 du Sommet de l’Elevage réunira tout de même 1.400 exposants et plus de 40 conférences organisées ; il reste le rendez-vous incontournable des professionnels de l’élevage.
Malgré l’annulation du Concours National Limousin, de nombreuses délégations ont d’ores et déjà confirmées leur présence pour visiter le Sommet, participer au pré-tour ou aux visites d’élevages et assister à la vente Grand Cru reprogrammée pour l’occasion au Pôle de Lanaud.
On peut citer plusieurs délégations : Hollande (5), Danemark (12), Portugal (10), Angleterre (10), Irlande (50), République Tchèque (35), Espagne (10), Suisse (30), Autriche (40), Ukraine (30), Luxembourg (5), Roumanie…

Un espace racial, ambassadeur du savoir-faire des éleveurs

Le pôle racial prévu de manière plus importante pour cette année du fait du National Limousin sera maintenu. En effet, en l’absence des éleveurs et des animaux, il est important de maintenir un dispositif afin de renseigner les nombreux visiteurs présents pour l’occasion. Autour de France Limousin Sélection, le « parlement » de la race Limousine, et du Herd-Book Limousin, le « certificateur », plusieurs exposants professionnels seront présents sur cet espace.

Retrouver tout le programme du Sommet de l’élevage ici.

Mots clés
Voir plus

Articles liés