Les Français et le fromage

A l’occasion du Cheese day 2016, Ipsos a réalisé une enquête auprès des Français pour mesurer à quel point leur réputation de plus gros mangeurs de fromage était méritée. Sont-ils plutôt fromage ou dessert ? Un repas sans fromage, est-ce envisageable ? Peuvent-ils vivre sans fromage ? Quelles sont pour eux les trois spécialités françaises dont ils ne pourraient pas se passer ?

Pour répondre à toutes ces questions, Ipsos a interrogé 1000 personnes, un échantillon représentatif de la population française, âgée de 18 ans et plus. L’enquête a été réalisée par Internet du 18 au 24 novembre 2015.

Un bon repas sans fromage ? Ça n’est pas un bon repas !

Finir son repas par une touche sucrée ? C’est important, bien sûr ! Et c’est une règle à laquelle 61% des Français ne dérogent pas. Malgré tout, à choisir, 39% d’entre eux préfèrent finir leur repas par… du fromage ! C’est même le cas de 44% des hommes et de 45% des plus de 60 ans. Les Parisiens sont eux aussi plus fromage que leurs compatriotes de Province (44% d’entre eux le préfèrent au dessert).

Un repas sans fromage, c’est même un « problème » pour les trois quarts des Français : c’est envisageable… mais triste, pour 47% d’entre eux, et carrément inimaginable pour 9%. Enfin, pour 18%, c’est une option… raisonnable. Seuls 25% affirment que ce n’est pas un souci.

Une vie sans fromage ? Difficile à concevoir pour les Français !

Seuls 16% des Français pourraient se passer de fromage sans aucun problème. A l’inverse, si 68% d’entre eux pourraient y renoncer, ce serait non sans difficulté ! Et 16% affirment même qu’ils ne pourraient pas s’en passer du tout. Enfin, contrairement aux idées reçues, ce sont les jeunes qui sont les plus addicts : 21% des moins de 35 ans ne pourraient pas vivre sans.

Tout compte fait, s’ils ne devaient garder que 3 des spécialités de l’hexagone, les Français éliraient de loin le bon pain (67%), le fromage (56%) et le bon vin (45%). Un trio gagnant… conforme aux clichés !

Mots clés
Voir plus