Validation d’un référentiel sur la segmentation de la tomate

Acteur majeur du secteur des fruits et légumes, l’AOPn Tomates et Concombres de France (Association d’Organisations de Producteurs nationale) a vu validée par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) sa proposition de « Référentiel sur la Segmentation de la Tomate ». Cet outil d’information visant à clarifier l’offre Tomate actuelle annule et remplace le projet de code des usages sur lequel  l’AOP, l’UFS (Union Française des Semenciers) et la DGCCRF travaillaient depuis 2013 et a vocation à devenir le document de référence pour l’ensemble des acteurs de la filière tomate (des semenciers jusqu’au consommateur final).

Une segmentation clarifiée, une offre mieux cadrée

A la mention « nature du produit » (obligatoire) pourra désormais s’ajouter le nom d’un « segment ». Ainsi, il sera par exemple possible d’indiquer Tomate Côtelée (obligatoire) Segment : aumônière (facultatif).  Ce référentiel offre en effet la possibilité de classer les variétés de tomates en 13 segments différents : Les Grappes, Les Rondes, Les Cerises rondes, Les Cerises allongées,  Les Cocktails grappes, Les Allongées, Les Aumônières, Les Cœurs, Les Charnues, Les Côtelées, Les Cornues, Les Latines et les Zébrées.

« Il était primordial de pouvoir proposer une offre tomate plus structurée et donc plus claire pour les consommateurs », souligne Laurent Bergé, président de l’Association Tomates et Concombres de France.

Fruit d’un  travail commun entre les fédérations professionnelles et la DGCCRF au profit de l’ensemble des acteurs de la filière, cet outil d’information complémentaire de la norme spécifique relative à la tomate clarifiera l’offre de ce produit sur le marché permettant une meilleure information du consommateur.

Référentiel disponible en téléchargement ICI

Mots clés
Voir plus

Articles liés