Position de l’European Milk Board par rapport à la décision du Conseil sur l’intervention lait en poudre

Suite à la décision du Conseil Agriculture de réduire à zéro les volumes d’intervention pour le lait en poudre en 2018, l’European Milk Board fait la déclaration suivante :

  • Étant donné qu’actuellement les stocks de poudre débordent et que les volumes stockés font pression sur le prix du lait, la décision du Conseil est compréhensible ;
  • L’intervention peut résorber des excédents saisonniers, mais ne représente pas un instrument de crise adéquat – ce fait devient maintenant évident ;
  • Cependant, s’il est uniquement mis fin à l’intervention sans réduire les quantités produites, le marché laitier déborde (au lieu des stocks de lait en poudre) ;
  • C’est pourquoi, en parallèle, un programme de réduction des volumes se révèle absolument nécessaire, afin de contrer la surproduction dans les mois à venir ;
  • La politique européenne doit d’urgence créer un cadre législatif pour un programme de réduction efficace. L’EMB renvoie impérativement au Programme de responsabilisation face au marché. Cet outil permet d’observer le marché et d’agir sur la production lorsqu’une crise se dessine, en activant un programme de réduction volontaire de la production et en limitant les volumes de production au niveau de l’année précédente (2017) pendant la période de réduction.
  • Pour l’avenir, l’EMB appelle en outre à une réduction générale du volume d’intervention d’actuellement 109 000 tonnes par an en temps normal et, en même temps, à une augmentation du prix d’intervention ;
  • Les stocks d’intervention actuels doivent être réduits progressivement sans répercussions négatives sur le marché (utilisation comme aliments pour animaux). Les exportations de lait en poudre ne peuvent pas nuire aux marchés locaux dans des pays tiers.

Communiqué EMB du 31 janvier 2018

Voir plus

Articles liés